Production d'eau potable

L'usine de potabilisation de Beaulieu :

 

ProductionL’eau est captée dans deux nappes d’eau souterraines par 12 forages implantés sur les communes de Saint-Maxire et Échiré.

Cette eau est acheminée à l’usine pour y subir des traitements lui permettant d’être potable :

La première étape consiste à débarrasser l’eau des nitrates et assurer le respect de la norme eau potable de 50 mg de nitrates par litre d’eau. Pour cela, l’eau traverse un support (la pouzzolane, une roche volcanique) où des bactéries vont consommer l’oxygène contenu dans les nitrates.

La deuxième étape va permettre d’éliminer les pesticides qui peuvent être présents dans l’eau. Il s’agit de filtrer l’eau au travers d’un filtre de charbons actifs en grains.

 pompage-production-eau-potable-secoEnfin, du chlore est ajouté à l’eau, afin d'assurer une désinfection complète.

L’eau rendue potable est stockée puis est envoyée dans le réseau jusqu'aux robinets des habitations. 

Un contrôle est réalisé en continu pour s’assurer de la bonne qualité de l’eau produite.

stockage-production-eau-potable-seco-maison-eau-79

L’usine de potabilisation du Tallud :

L’eau est captée au lieu-dit la Cadorie sur la commune d’Allonne.  La ressource exploitée est une source superficielle.

L’eau brute est acheminée à l’usine via un dispositif de pompage et une canalisation de 9 kms entre Allonne et le Tallud.

Elle subit un traitement permettant de la rendre potable et visant à abattre la turbidité naturelle de la ressource.  

La première étape consiste en une filtration sur charbons actifs en grain. La deuxième étape consiste en une filtration sur des membranes (dite ultrafiltration) organiques dont la taille des pores (permettant à l’eau de traverser la membrane) est de l’ordre de 1 micron.

Enfin, du chlore est ajouté à l’eau, afin d'assurer une désinfection complète.

L’eau rendue potable est stockée puis envoyée dans le réseau jusqu'aux robinets des habitations.

Deux secteurs sont desservis à partir de cette usine : Chatillon sur Thouet et le Tallud d’une part, la ville de Parthenay (en partie) d’autre part.

Un contrôle est réalisé en continu pour s’assurer de la bonne qualité de l’eau produite (teneur en nitrates, pesticides, turbidité et bactéries).

Cette usine est gérée par la SAUR dans le cadre d’un contrat à l’issue duquel (fin 2019) le SECO reprendra l’exploitation en régie directe.